Musée Bossuet

Musée d'art et d'histoire de Meaux
Musée Bossuet
En application des mesures gouvernementales mises en places à compter du 9 Août 2021, l'accès à ce lieu est soumis à la présentation d'un passe sanitaire valide.
  • Musée

    Musée Bossuet

    L'ancien palais épiscopal abrite aujourd'hui le musée Bossuet. Les collections de Beaux-Arts sont présentées au premier étage. Des tableaux et objets réunis dans l'ancien cabinet de travail de l'évêque Jacques-Bénigne Bossuet, témoignent de son aura et de sa postérité. Les salles basses du XIIe siècle accueillent les expositions temporaires. Les collections permanentes du M usée s'enrichissent régulièrement des donations notamment de J.-P. et A. Changeux.

    Le XVIe siècle est brillamment représenté par une Déposition de Croix de Frans Floris (1519 – 1570). Les œuvres du peintre meldois Jean Senelle (1605-ca. 1671). offrent un témoignage particulier sur le XVIIe siècle, également illustré par les toiles de Bon Boullogne (1649-1717), Noël Coypel (1628-1707), François Verdier (ca. 1651-1730), Jean Tassel (1608-1665), et des frères Antoine, Louis et Ma thieu Le Nain (nés entre 1593 et 1607). Le XVIIIe siècle resplendit des œuvres de Carle Van Loo(1705-1765)., Jean-François de Troy (1679-1719), Charles Antoine Coypel (1694-1752). Le fonds XIXe comporte des tableaux de Jean François Millet (1814-1875), Charles Daubigny (1817-1878), Alexandre Decamps (1803-1860), Jean-Léon Gérôme (1824-1904)...

    La collection permanente

    La collection de peintures qui commence au XVIe siècle avec une magnifique Déploration du Christ de Frans Floris (1519-1570) se poursuit au XVIIe avec les œuvres du meldois Jean
    Senelle, une belle Adoration des mages des Frères Le Nain, une dramatique Crucifixion de Noël Coypel (1628-1707) ou encore une charmante Naissance de Jupiter de Bon Boullogne (1649-1717).

    Fin XVIIe siècle, les scènes mythologiques d’un Jean-François de Troy (1679-1719) ou d’un François Verdier (ca. 1651-1730)sont prétextes à de belles compositions corporelles.

    Au XVIIIe siècle la peinture religieuse plus légère est représentée par un élégant Saint Sébastien de Charles Antoine Coypel (1694-1752) ou un galant David et Bethsabée de Carle Van Loo (1705-1765).
    Le souvenir de Bossuet, le célèbre évêque de Meaux, est évoqué par ses portraits de Pierre Mignard (1612-1695) et Hyacinthe Rigaud (1659-1743).

    Au XIXe siècle, c’est au contraire le paysage qui domine avec les œuvres de l’école de Barbizon, deux tableaux de Charles François Daubigny (1817-1878) ou un ensemble orientaliste illustré par Jean Léon Gérôme (1824-1904) et Alexandre Gabriel Decamps (1803-1860

    Parmi les scènes de genre, se remarque la Femme portant un panier de Jean-François Millet (1814-1875).

    Depuis 2012, une salle du 20e siècle a été aménagée pour présenter les portraits de paysans briards réalisés par le sculpteur Paul Niclausse (1879-1958) et les paysages peints par des peintres locaux comme André Hébuterne (1894-1992).

    L’art décoratif enfin est représenté par quelques belles pièces de mobilier de style Louis XV et Louis XVI en provenance de l’ancienne collection des évêques de Meaux.

    Un cadre exceptionnel : le Palais épiscopal de Meaux

    Construit dans la première moitié du XIIe siècle, le palais épiscopal de Meaux est le résultat de l’intégration cohérente d’apports architecturaux successifs issus des périodes médiévale, moderne et classique. Constitué aujourd’hui par deux séries de bâtiments accolés dans le sens de la longueur, la résidence des évêques ne comprend à l’origine que le bâtiment donnant sur le jardin et la chapelle qui lui est attenante. Sous l’influence des demeures seigneuriales, le palais se compose alors au rez-de-chaussée de deux salles en enfilade voûtées d’ogives et d’une chapelle basse. A l’étage, une grande salle s’ouvre à l’une des extrémités sur un appartement et sur une chapelle privée.

    C’est aux XVIe et XVIIe siècles que le palais doit son apparence actuelle. Les évêques qui se succèdent à cette époque sont à l’origine de la modernisation de la demeure épiscopale. L’évêque Guillaume Briçonnet (1516-1534) est le premier à entreprendre des travaux. Un siècle plus tard, Dominique Séguier (1637-1659) modernise l’aspect architectural du palais sous le goût du classicisme.

    Le Cardinal de Ligny (1659-1681), neveu de l’évêque Séguier et son successeur, fait construire à cette extrémité, sur la terrasse engagée dans le rempart, un petit pavillon près duquel il fit planter une allée d’ifs encore existante.

    Sous la Révolution, le palais épiscopal est vidé de son mobilier et transformé en prison puis en dépôt d’objets d’art confisqués aux immigrés. Sous le Consulat, l’édifice est rendu à l’autorité épiscopale et devient de 1800 à 1825 à la fois résidence de l’évêque et sous-préfecture. En 1905, suite à la loi de séparation de l’église et de l’état, le palais est racheté par la ville de Meaux. Aujourd’hui et ce depuis 1927, l’ancienne résidence des évêques qui, à l’exception de la chapelle haute, a été restituée dans l’état le plus proche possible de celui qui était le sien lors de l’épiscopat de Jacques Bénigne Bossuet, abrite le musée municipal Bossuet.

    Informations pratiques

    Le Musée Bossuet est ouvert aux périodes suivantes :

    du 1er avril au 31 octobre : 9h30-12h30 et 14h-18h (fermeture le mardi)
    du 1er novembre au 30 mars : 9h30-12h30 et 14h-17h (fermeture les dimanches matin, lundis et mardis)
    Fermeture annuelle les 1er janvier, 1er mai, 14 juillet et 25 décembre

    Informations pratiques :

    Activités et tarifs disponibles :

    ActivitéTarifPrix
    Premier dimanche du moisGratuit les mercredis1€
    Visites individuellesTarif Plein5€
    Visites individuellesTarif Groupe4€
    Visites individuellesEntrée gratuite1€
    Visites individuellesTarif Réduit4€
    Page 1 sur 1

    Facilités :

    Accès :

    Coordonnées :

    Adresse :
    5 Place Charles de Gaulle, Meaux, 77100, France

    Numéro de téléphone :
    01.64.34.84.45

    Les avis de nos visiteurs :

    Activité : Visites individuellesDate : 19 août 2021

    Lieux à proximité :