Domaine du Grand Daubeuf

Domaine du Grand Daubeuf
  • Monument
  • Nature

Domaine du Grand Daubeuf

Édifié en 1629 sur les fondations d'un manoir médiéval, selon un plan attribué à François Mansart (1598-1666), le château de Daubeuf est resté habité jusqu'à aujourd'hui. Sis au cœur d'un vaste domaine agricole dans le fertile pays de Caux, le site a été amplement transformé à la fin du XIXème, sous l'impulsion de son propriétaire de l'époque, Armand de Pomereu d'Aligre. Vers 1880, deux ailes latérales ont été accolées au château et sa façade redessinée. D'imposantes écuries, en forme de fer à cheval, et un chenil spectaculaire ont alors été construits à proximité. A la même époque, Eugène Bühler (1822-1907), paysagiste de renom, a dessiné le Jardin Bas ainsi que la pièce d'eau derrière le château. Acquis en 2014 par Jérémie et Guyonne Delecourt, le domaine classé monument historique fait actuellement l'objet d'une importante campagne de restauration. Il a ouvert ses portes au public en 2017.

Une nouvelle escapade normande

Cette propriété privée MONUMENT HISTORIQUE a accueilli 4.000 visiteurs en 2019. Le domaine a été distingué par deux prix de la Fondation pour les Monuments Historiques : le Prix Villandry (2015) et le Prix Sommer Chasse et Nature (2015). En 2019, le potager a reçu le 1er Prix ex-æquo de la Société Nationale d'Horticulture de France et le Prix de l'Association des Parcs et Jardins de Normandie : Eure & Seine-Maritime. Le domaine est membre de l’Association des Jardins Potagers et Fruitiers de France.

Jardin Secret

Une visite exceptionnelle de deux heures vous est proposée, en compagnie du concepteur paysager Guillaume Baschet-Sueur, diplômé de l’École Nationale de Paysage de Versailles, et de Sébastien Frère, jardinier en chef. Nous y aborderons des thèmes personnalisés en fonction de vos attentes :

- mystères du parc et des jardins du domaine du Grand Daubeuf, les énigmes non résolues, les artifices optiques du jardin à la française, conception paysagère ;

- projet de restauration du patrimoine du site, en cours depuis 2014, et principaux chantiers en cours : Grandes Écuries en fer à cheval fin XIXe, Cour d'Honneur et Portail Monumental ;

- présentation du potager ornemental, parcelles hors-les-murs de maraîchage sur sol vivant, techniques culturales, travail des auxiliaires, plantes compagnonnes, légumes oubliés, saveurs exquises ou surprenantes, fleurs comestibles.

Nous serons à votre écoute pour répondre à vos questions techniques.

Le potager

Guillaume Baschet-Sueur, concepteur paysager diplômé de l’École Nationale de Paysage de Versailles, a composé le potager en 2015. Son dessin fait alterner les carrés et les cercles, les verticales (tuteurs de grimpantes) et les horizontales (charmilles et tablettes de houx crénelé). Entourant un bassin en pierre taillée, ce joyau de permaculture a donné ses premiers fruits en 2016. Au sommet de la butte de six mètres de haut, qui occupe le quatrième carré disparu, une vue panoramique s'ouvre sur les écuries, le chenil, le potager et le jardin de graminées. Dans chacun des 96 compartiments coexistent arbres fruitiers, fleurs, légumes, arbustes et aromatiques. Un subtil compagnonnage végétal permet de ne recourir à aucun traitement chimique. Le potager, intégré dans le réseau de l'Association des Jardins Potagers et Fruitiers de France, a reçu le Prix Villandry en 2015.

Le chenil

"Fabrique" unique en son genre, le chenil rappelle l’époque où l’on pratiquait la vénerie et où l'on chassait à courre à Daubeuf. Polygone à douze côtés (dodécagone), distribuant sept niches en duplex, ce bâtiment a été restauré à l’identique en 2017. Ce travail minutieux, coordonné par l’Atelier Dantan, a été récompensé par le prestigieux Prix François Sommer pour la Chasse et la Nature.

Les grandes écuries

Les grandes écuries ont été construites à la fin du XIXe siècle par les architectes Alexandre Pinchon et Edmond Boulanger. Les deux ailes courbes, qui accueillaient des chevaux côté nord et des voitures hippomobiles au sud, forment une symétrie parfaite. Une armature en acier enjambe l'espace central de forme carrée. Des huisseries cintrées, un abreuvoir en fonte et une horloge mécanique composent un décor qui rappelle le Grand Palais à Paris. Surmontées d’une coupole de verre lumineuse qui doit être replacée sur le faîte au mois de septembre 2019, ces écuries en forme de fer à cheval accueilleront expositions, concerts et réceptions en 2021.

Le Jardin Bas

Le Jardin Bas a été conçu par le paysagiste Eugène Bühler au 19ème siècle, dans le prolongement de l'extension en rez-de-chaussée construite sur le pignon sud-est du château. Il se développe sur deux niveaux et s'ouvre sur le grand paysage et la campagne environnante. Le jardin est encaissé et longé par une promenade. Trois escaliers permettent de descendre au niveau inférieur planté de rosiers le long des élévations exposées au sud et d'hydrangeas au nord.

Informations pratiques :

Activités et tarifs disponibles :

ActivitéTarifPrix
Visite LibreTarif Adulte13€
Visite LibreTarif 11-17 ans8€
Visite LibreGroupe11.5€
Page 1 sur 1

Facilités :

  • Parking

Accès :

Coordonnées :

Adresse :
Le Château, Daubeuf-Serville, 76110, France

Numéro de téléphone :
0645859223

Les avis de nos visiteurs :

Activité : Visite LibreDate : 28 mai 2021
Activité : Visite LibreDate : 22 mai 2021

Lieux à proximité :