Château-Ferme de Treignes

Une ferme-château - Écomusée du Viroin
Château-Ferme de Treignes
  • Musée

    Découvrez les différentes activités proposées par le Château-Ferme de Treignes :

    Visite Libre

    Visites libres
    Disponible aujourd'hui

    Visites guidées

    Plongez au coeur de la ruralité ! L'Écomusée du Viroin présente les principaux métiers traditionnels autrefois pratiqués dans les communautés villageoises de l'Entre-Sambre-et-Meuse.
    25 personnes maximum par créneauÀ partir du 7 août 2021

    Château-Ferme de Treignes

    Situé à Treignes, au coeur des paysages calcaires de la commune de Viroinval, ce château-ferme dont les origines remontent au XVIe siècle est un témoin authentique et préservé des bâtisses fortifiées de l'Entre-Sambre-et-Meuse.
    Venez découvrir ce lieu riche en histoire, classé au patrimoine culturel immobilier de la Wallonie.
    Si vous vous rendez au centre du village de Treignes, vous serez frappé par l'importance de deux bâtiments qui se font face : l'église d'une part et la ferme-château de l'autre.
    Ces deux édifices font penser aux deux autorités principales du village durant le moyen âge et tout l'ancien régime : le curé et le représentant du seigneur.

    Votre visite

    Les bâtiments qui composent la ferme-château de Treignes forment un ensemble d'époques et de natures très différentes, qu'il importe de déchiffrer patiemment, comme un rébus. Au départ un simple donjon de pierre massif composé de rares petites ouvertures situées très haut, au deuxième et au troisième étages. Elle devait abriter et défendre une famille de petits nobles sans doute celle du Bailli local, l'officier de justice du seigneur. À l'époque de sa construction, au XVIe siècle, la tour était le seul édifice en pierre, les bâtiments de ferme étaient en torchis, c'est-à-dire en bois et en terre comme la plupart des maisons du village. La tour était donc le refuge le plus solide de la localité. Malgré ses avantages, le donjon était très inconfortable. Dès que les risques d'attaque diminuèrent dans la région, on pensa à aménager le bâtiment : on ajouta des ouvertures et on construisit des espaces supplémentaires.
    D'abord, au XVIIe siècle, on accola un nouveau logis à la tour, derrière, du côté de la cour intérieure de la ferme.
    Ensuite, au XVIIIe siècle, on édifia une nouvelle aile en prolongement du donjon, le long de la place. De ce côté, l'agrandissement est important et luxueux. Les nouvelles pièces aménagées sont hautes et bien éclairées par de grandes fenêtres.
    Vue de la rue, la ferme-château ne laisse apercevoir que son aspect de demeure prestigieuse. Si l'on passe le porche, on comprend qu'il s'agit d'un ensemble de bâtiments consacrés à une activité de production.

    Au fond de la grande cour centrale s'élevait une vaste grange (XVIIIe), détruite par un incendie en 1979. Sur la droite de la cour, d'importantes écuries ou étables qui abritaient un grand cheptel de vaches et chevaux. Face aux étables (XVIIe), de l'autre côté de la cour, s'élève un petit bâtiment qui a peut-être pu servir à loger les domestiques de la ferme. C'était aussi et surtout un fournil, le lieu où était édifié le four à pain et où l'on entreposait les sacs de farine. Enfin, à l'arrière du logis des domestiques, un beau jardin paysan qui a gardé son harmonie paysagère et qui reste un lieu à l'écart du temps.

    En 1980, l'Université Libre de Bruxelles achète les bâtiments et les terrains composant le site de la ferme-château afin d'y établir un musée des technologies rurales : l'Écomusée du Viroin était né. Dix ans de travaux de restauration du patrimoine contribuent à la sauvegarde du site et à sa reconnaissance dès 1983 au patrimoine de Wallonie.

    L'écomusée du Viroin

    L'Écomusée du Viroin propose à ses visiteurs et usagers de (re)découvrir le patrimoine rural de l'Entre-Sambre-et-Meuse et, par ce biais, le passé de notre société et ses mutations du XVIIIe au XXe siècle. Le musée se veut une illustration du savoir-faire technologique des communautés villageoises, mais également un miroir des évolutions culturelles et sociales qui ont traversé la région de l'Entre-Sambre-et-Meuse depuis deux siècles. Au travers de recherches scientifiques, de la valorisation d'une vaste collection (outils, mobiliers, machines agricoles, affiches...), d'événements, d'animations pédagogiques, c'est tout un savoir et toute une histoire qui se transmettent et se partagent. La notion de développement durable est ainsi le coeur de la réflexion de l’Ecomusée du Viroin.

    Nos animations groupes : artisanat et traditions

    Nos animations pédagogiques mettent l‘accent sur l‘artisanat et plus largement sur la vie rurale, son histoire et ses traditions. Acteur du développement durable, nous faisons le lien entre des pratiques au coeur de la vie de nos ancêtres et des problématiques très actuelles : le faire soi-même et en fonction de ses besoins, la « récup‘», le bien manger, le respect de la nature et des saisons, …
    Chacune de nos activités allie un atelier pratique et la découverte d‘un ancien métier.
    La visite guidée propose de vous plonger dans l'univers insolite des anciens métiers villageois. Venez également assister à une démonstration de fabrication de sabots (sur réservation) !

    Informations pratiques

    Accès: Parking

    Horaires: du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 17h, Le week-end de 10h30 à 18h.

    Informations pratiques :

    Activités et tarifs disponibles :

    ActivitéTarifPrix
    Visite LibrePlein Tarif9€
    Visite LibreTarif Réduit8€
    Visite LibreTarif Enfant7€
    Visites guidéesLes métiers d'autrefois10€
    Visites guidéesExposition temporaire10€
    Page 1 sur 1

    Facilités :

    • Parking

    Accès :

    Coordonnées :

    Adresse :
    63 Rue Eugène Defraire, Viroinval, 5670, Belgique

    Numéro de téléphone :
    +32(0) 60 39 96 24

    * Pour éviter tout abus, quelques restrictions existent, cliquez ici pour les consulter.

    Les avis de nos visiteurs :

    Aucun avis n'a été laissé sur ce lieu pour le moment !

    Lieux à proximité :