Château et jardins de Poncé

Château et jardins de Poncé
  • Monument
  • Nature

Château et jardins de Poncé

Au pied d'une falaise de tuffeau, le visiteur découvre l'ensemble harmonieux du Château Renaissance et de son jardin remarquable. La Terrasse Caroline, « folie » architecturale de style néo-gothique érigée en 1830, surplombe un jardin plus intime à l'italienne. Cette construction de brique et pierre s’adosse à la falaise de tuffeau, elle présente un aspect pittoresque et romantique à mettre en rapport avec la redécouverte du Moyen-Âge dont la mode aura des répercussions considérables en peinture (Ingres ou Delacroix), en littérature (Ivanhoé de Walter Scott en 1819 ou Notre-Dame de Paris de Victor Hugo en 1831) ou encore en musique.
Dans le château, le public peut visiter un majestueux escalier à caissons, datant de 1542. Il est orné de multiples motifs sculptés dans la pierre où se déploie la riche iconographie du temps de François Ier. Tous différents, les caissons présentent des reliefs végétaux, mythologiques et héraldiques. La fantaisie, la finesse et la maîtrise de ses sculptures sont une prouesse architecturale faisant du Château de Poncé un lieu unique. A contempler également, la salle des gardes avec sa belle cheminée Renaissance. Dans les jardins, proche des dépendances du XVIIIème siècle dans lesquelles, durant l’été, est présentée une exposition d’art contemporain, se trouve un vaste pigeonnier avec ses centaines de "boulins" et son système d'échelles monumentales.

Château Renaissance

Edifié à l’époque de la Renaissance dans la Vallée du Loir, situé à la limite du Vendômois, de la Touraine et du Maine, le Château de Poncé se détache sur un écrin de verdure. Sa haute façade de tuffeau blanc séduit de prime abord. Du château médiéval qui s’élevait à mi- hauteur, sur le coteau, quelques vestiges subsistent aujourd’hui : bases de tours, contreforts et colonnettes.

Vers 1530, Jean V de Chambray entreprend, en avant de la colline, la construction du château actuel. La seigneurie de Poncé restera dans la même famille en lignée féminine : les Chambray, Thiville, Durcet, et de Nonant jusqu’en 1895. Puis, le domaine est vendu au Comte de Partz. En 1924, il est acquis par le Docteur Charles Latron qui le restaure. Depuis 2010, Marie-Héléne et Guy de Malherbe continuent de l'embellir et de le faire vivre notamment à travers des expositions d’art contemporain.

Les Jardins

Labellisés «Jardin remarquable», par leur variété d'essences, ils offrent un cadre poétique et enchanteur.

Le jardin à la française se compose d’un parterre au tracé symétrique, bordé par un labyrinthe de charmilles, en son centre, trône un platane séculaire. Cette partie à l'est du château correspond à des plans très anciens, son aspect est resté proche de ce qu'il devait être à la Renaissance.

À l’arrière du château, le petit jardin à l’italienne (création des années 1930) s'inscrit dans l'influence de Jean-Claude Forestier. Il s’ouvre à partir d’une élégante galerie du XVIème siècle.

La Terrasse Caroline

La Terrasse Caroline, est une « folie » architecturale de style néo-gothique érigée en 1830 par Amédée de Nonant, en hommage à son épouse Caroline. Cette construction de brique et pierre s’adosse à la falaise de tuffeau, s'élevant sur trois niveaux, elle s'intègre aux vestiges du château féodal. La terrasse présente au visiteur un aspect pittoresque et monumental avec ses belles ogives, ses balcons et ses créneaux. L’ensemble s’étend sur près de 80m de long et 30m de hauteur. La partie centrale s’est effondrée dans les années 1980, un important chantier de restauration est en cours pour préserver ce monument unique en France.

La Terrasse Caroline est un exemple précurseur du style gothique troubadour très à la mode auprès des Romantiques. Cet édifice est à mettre en rapport avec les travaux de Prosper Mérimée et plus généralement avec la redécouverte du Moyen-Âge dont la mode aura des répercussions considérables en peinture (Ingres ou Delacroix), en littérature (Ivanhoé de Walter Scott en 1819 ou Notre-Dame de Paris de Victor Hugo en 1831) ou encore en musique.

L'escalier Renaissance

L’escalier à caissons Renaissance est l’un des plus remarquables répertorié en France. Sur six voûtes successives, les plafonds sont sculptés, ils rassemblent près de 140 reliefs, tous différents, représentant des motifs végétaux, mythologiques et héraldiques. La fantaisie, la finesse et la maîtrise de ces sculptures sont une prouesse architecturale faisant du Château de Poncé un lieu unique.

Informations pratiques :

Activités et tarifs disponibles :

ActivitéTarifPrix
Visite LibrePlein Tarif6.5€
Visite LibreTarif Réduit4.5€
Visite Libre- 12 ansGratuit
Exposition "Dialogue minéral"Plein Tarif6.5€
Exposition "Dialogue minéral"Tarif Réduit4.5€
Exposition "Dialogue minéral"- 12 ansGratuit
Page 1 sur 1

Facilités :

  • Accès handicapé
  • Parking

Accès :

Coordonnées :

Adresse :
8 Rue des Coteaux, Loir en Vallée, 72340, France

Numéro de téléphone :
06 72 80 67 35/ 06 10 75 24 64

Les avis de nos visiteurs :

Aucun avis n'a été laissé sur ce lieu pour le moment !

Lieux à proximité :