Château de Dinan

Un château médiéval d'exception
Château de Dinan
  • Monument
  • Musée

    Château de Dinan

    Monument emblématique de la ville, le Château de Dinan s’impose comme un témoignage exceptionnel des résidences princières de la fin de l’époque médiévale.

    Construit dans les années 1380, à la demande du duc Jean IV pour affirmer son pouvoir sur une ville qui lui était hostile, le Château de Dinan rivalise avec le château royal de Vincennes, résidence du roi de France Charles V.
    Cuisine, salle de banquet, chambre d’apparat, chapelle, chambre de retrait, tous ces dispositifs nécessaires à la vie de cour, font du Château de Dinan une véritable tour-palais.

    Inauguré en juin 2019, le nouveau parcours scénographique allie mobilier d’inspiration médiévale et archéologie expérimentale autour de deux thématiques : l’art de la guerre et la vie quotidienne dans une résidence princière.

    Le Château de Dinan et les ducs de Bretagne

    En 1380, le duc Jean IV rentre en Bretagne après plusieurs années d’exil en Angleterre. Désireux d’asseoir définitivement son pouvoir, il entreprend un vaste programme de construction dans son duché.

    À Dinan, cité particulièrement dynamique mais qui s’est longtemps refusée à lui, Jean IV réserve un projet architectural exceptionnel, à la hauteur de la remarquable enceinte urbaine – alors la plus vaste de Bretagne – édifiée dès la fin du 13ème siècle par le duc Jean Ier et ses successeurs.

    Afin d’affirmer son autorité dans l’espace dinannais, Jean IV confie à Etienne Le Tur la construction d’une tour-résidence dont la hauteur totale avoisinait alors les 45 mètres. S’il comprimait les volumes intérieurs, le choix d’un édifice vertical permettait au pouvoir ducal de se mettre en scène au travers de la superposition des espaces : si les niveaux inférieurs étaient réservés au fonctionnement du château – stockage, cuisine – les étages intermédiaires voyaient se succéder pièces de représentation et chambres plus intimes. Peut-être achevée dès 1384, la tour-résidence – véritable palais princier – était à l’origine desservie par une cour d’honneur ainsi que par un belle, une cour-basse dans laquelle se trouvaient les dépendances : forges, écuries, pigeonnier…

    Au-delà de la Bretagne, le château dinannais du duc Jean IV – par la qualité de son décor et la complexité de ses structures – s’imposait comme un défi au roi de France Charles V, dont le château royal du Bois-de-Vincennes avait relancé la mode des tours-résidences.

    Le "Château-Musée"

    En 1906, désireuse d’y installer son musée « d’archéologie monumentale et de sciences naturelles » alors à l’étroit à l’Hôtel de Ville, la Ville de Dinan achète pour 30 000 francs le château et entreprend des travaux de restauration de la tour ducale. Deux ans plus tard, en 1908, le « Château-musée » ouvre ses portes. Pendant un siècle, des collections hétéroclites y seront présentées dont de très nombreux objets ethnographiques, collectés dans les communes des bords de Rance.

    Peu compatibles avec la mise en valeur du château, souffrant par ailleurs de conditions de conservation difficiles, les collections du musée sont progressivement transférées vers les réserves municipales entre 2014 et 2018, laissant ainsi la place à un ambitieux projet de valorisation du monument.

    Une nouvelle scénographie

    La scénographie du Château de Dinan se développe autour deux thématiques afin de permettre aux visiteurs de s’immerger dans la société des 14ème et 15ème siècles : l’art de la guerre et la vie quotidienne dans les résidences princières.

    L’originalité de cette scénographie repose sur deux axes forts :
    - le mobilier fantôme : afin de permettre au visiteur d’identifier rapidement la fonction des pièces, il a été décidé d’y présenter un mobilier emblématique : des tables et un dressoir pour la salle de banquet, un autel dans la chapelle, un trône sous son dais dans la chambre de parement, dévolue à l’exercice du pouvoir, etc.

    Le choix du scénographe s’est porté sur la réalisation de « mobilier fantôme », réalisé dans un matériel contemporain – le métal – mais dont les formes et les motifs ont été restitués à partir d’enluminures médiévale.

    - l’archéologie expérimentale : l’expérience est au cœur du parcours de découverte du Château de Dinan. Pour permettre cette interaction, la scénographie présente des objets réalisés dans le cadre de l’archéologie expérimentale, c’est-à-dire avec les mêmes techniques, outils et matériaux que les artisans médiévaux.

    Informations pratiques

    Hiver (octobre, novembre, décembre) : ouvert du mardi au dimanche de 13h30 à 18h30.
    Été (avril, mai, juin, juillet, août, septembre) : ouvert tous les jours de 10h30 à 19h00.

    Visites Commentées :
    Les clés du Château (commentaire historique inclus dans le billet d’entrée) :
    mai, juin et à partir du 31 août : Les clés du Château – départs : 14h, 15h et 16h (25 min)
    juillet et août : Les clés du Château – départs : 11h30, 14h30, 15h30 et 16h30 (25 min)

    Informations pratiques :

    Activités et tarifs disponibles :

    ActivitéTarifPrix
    IndividuelTarif Adulte15.5€
    IndividuelGratuité8€
    Page 1 sur 1

    Facilités :

    Accès :

    Coordonnées :

    Adresse :
    Château de Dinan, Dinan, 22100, France

    Numéro de téléphone :
    02 96 39 45 20

    Les avis de nos visiteurs :

    Activité : IndividuelDate : 17 juil. 2021

    Lieux à proximité :