Château de Born

Un château dans le ciel
Château de Born
En application des mesures gouvernementales mises en places à compter du 9 Août 2021, l'accès à ce lieu est soumis à la présentation d'un passe sanitaire valide.
  • Monument
  • Nature

Château de Born

Marquisat Royal du XIII siècle
Surplombant fièrement ses terres , ses lacs et ses vergers, le château de Born, en traversant les guerres de 100 ans, celles ayant opposées Aliénor d’Aquitaine au Roi de France, les guerres de Religions et l’effervescence révolutionnaire de 1789, fait de lui aujourd’hui un important témoin vivant de 7 siècles d’histoire de France et du Périgord. Construit en 1270, il est contemporain de la Bastide de Villeréal bâtie par le frère de Saint-Louis "Alphonse de Poitier". De ce XIIIe siècle demeure un imposant escalier à vis, des souterrains allant aux maisons voisines, des écuries et d’immenses salles voutées transformées aujourd’hui en salles de réception pouvant accueillir jusqu’à 300 personnes assises. Son Relais équestre lui permet d’accueillir également une quarantaine de personnes en dortoir ou en chambres individuelles.
Le chateau de Born domine ses vergers. Les pruniers fleurissaient déjà dans cette région aux confins du Périgord entre Dordogne et Haut-Agenais. Nos Mirobolants, variété de prunes sauvages y étaient déjà bien implantés. Il a suffit d’une greffe et de plusieurs croisements pour y acclimater la prune de Syrie qui deviendra la fameuse prune d’Ente.C’est aux moines revenants des croisades que l’on doit l’adaptation de cette petite prune de Syrie au climat du Périgord-Haut Agenais. Délicatement séchée dans nos fours à basse température elle devient Pruneaux d'Agen.Vous découvrirez en même temps qu'un lieu historique nos spécialités gourmandes élaborées à partir de nos pruneaux d'Agen.

Visite conté par Jean dit Janouille le bâtard d'Henri IV

VISITE CONTEE : Janouille le batard d’henri IV (ouvert au pass patrimoine)

Visite racontée par un historien comédien et conteur. Son « Raconte »  autour de l'histoire vraie ou légende du bâtard de notre bon roi Henri IV alors simple roi de Navare

Il nous transporte vers ces époques lointaines à la découverte des us et coutumes du haut moyenne âge et du château de Born, témoin de 8 siècles d’histoire de France et du Périgord. Ces visites interactives ou la drôlerie se mêle au plus sérieux enchantera petits et grands. Vous découvrirez les jardins et la cour haute, le Bâtiment des Gardes et ses salles voutées, sa tour et son escalier à vis  en pierre. Vous découvrirez également comment le XIX siècle a rendu confortable ce château du haut moyen âge

Prévoir environ 1H30.

La visite s’achève avec une   présentation par les propriétaires de l’activité prunicole et de sa  boutique installée dans l’ancien lavoir. Une petite dégustation vous est offerte.

Tous les mardis de juin à septembre à 11h00-13h00

Horaires particuliers pendant les vacances scolaire Toussaint , Noel et Pâques 

Sur réservation pour les groupes importants, possibilité d’organiser des visites en adaptant jour et horaire

tarif 9 euros gratuit pour les moins de 12 ans

 

Château de Born, un château dans le ciel

Dans cette région du Périgord Haut-Agenais, les pruniers fleurissaient déjà, lorsque les Seigneurs de Villars construisirent le château de Born, entre 1268 et 1275.

A la même période Saint Louis, meurt à Tunis lors de la 8ème croisade, et Marco Polo, alors âgé de 17 ans quitte Gènes pour rejoindre  l’Asie et se mettre au service de l’empereur Mongol Kubilai Kahn.

C’est au cours des croisades qu’ont été rapportées ces prunes, que les moines, des abbayes de Monclar et du Temple sur Lot, se mirent en devoir d’acclimater sur les coteaux du château de Born, des bastides de Montflanquin, Villereal et Cancon, à l’exposition moins sensible aux gelées printanières.

En ce temps là, les vergers tels que nous les connaissons aujourd’hui n’existaient pas, et les parcelles de terre étaient divisées en unité de surface représentant le travail d’un homme dans une journée. Le pruneau faisait déjà partie de l’alimentation, sa richesse en sucre et sa capacité à se conserver, en faisaient un produit de choix, à une époque où l’alimentation était surtout faite de céréales et de choux. Le volume de prunes produit entrait dans les négociations du prix du métayage qu’il fallait céder au Seigneur : d’où l’origine probable de l’expression  «travailler pour des prunes» (c’est à dire  travailler pour pas grand-chose après avoir payé son métayage).


Revenons au château de Born : de son architecture du XIII siècle, il nous reste sa tour carrée et un imposant escalier à vis en pierre,  des souterrains reliant le château aux maisons fortes voisines, ainsi que le mur d’enceinte appelée «courtine» où sont visibles les meurtrières permettant de décocher les flèches des archers. Elles servent aujourd’hui de gîte aux hiboux Grand duc que l’on entend ronfler dès la tombée de la nuit.

 

Au XVI siècle le château de Born était très important. Demeure du Sénéchal de l’Agenais, regardée comme l’une des plus belles de la province, elle était décorée avec goût, et entre les tapisseries, on pouvait dit-on admirer de superbes fresques. Une galerie à 2 étages reliait les ailes du château et surplombait un pont levis reliant la cour du château avec la cour des gardes. A l’entrée, d’immenses salles voutées pouvant accueillir près de 100 chevaux, et abriter les gardes.

 

C’est en 1631, que la famille de Belzunce s’installe à Born. Jacques de Belzunce, alors chambellan de Jeanne d’Albret, mère du futur roi Henri IV,  devient propriétaire du château. Son fils Armand de Belzunce épouse en 1660 Anne de Cumont de Lauzun, sœur du célèbre duc de Lauzun qui épousa en secret la grande mademoiselle, cousine germaine de Louis XIV.

La famille de Belzunce, protestante, se convertit au catholicisme à la révocation de l’édit de Nantes et Anne de Belzunce envoie son fils  François Xavier chez les Jésuites. Ordonné prêtre, après de brillantes études, le roi le nommera rapidement Evèque de Marseille,  où il s’illustrera, par son courage et son dévouement, lors de la grande peste de 1722.

En remerciement, Louis XV élèvera en 1724 les terres de Born en Marquisat.

Après avoir traversé la guerre de 100 ans entre Anglais et Français, la guerre de trente ans entre catholiques et protestants, Born eut également à souffrir de l’effervescence révolutionnaire. Elle lui coutera ses meubles et ses tentures ainsi qu’un étage dont les pierres permirent l’édification des maisons avoisinantes. Mais c’est finalement un incendie en 1832 qui l’endommagera le plus gravement en ne laissant qu’un cinquième de ce château. Cette mésaventures a dit-on inspiré la célèbre chanson  «Tout va très bien Madame la Marquise...»

Mais on ne vit pas que du passé même bercé par ses légendes, ses hauts faits d'armes et ses grands personnages. Le château de Born   ouvre toutes ses fenêtres agrandies vers l’avenir. Surplombant fièrement ses terres, ses lacs et ses vergers, Born, entre terre et ciel, poursuit sa destinée, témoin vivant de  9 siècles d’histoire de France et du Périgord, avec pour ambition de continuer à porter l’image et les valeurs de son terroir.

Les hôtes actuels prennent soins de nos pruniers, et si les méthodes modernes les plus respectueuses de l’environnement sont mises en œuvre pour la culture des vergers, ils ont conservé la coutume de tailler les arbres pour qu’une palombe puisse voler entre les branches sans s’abimer les ailes.


 

 

Visite Gastronomique du Verger à la table

Gastronomique du Verger à la table autour du Pruneaux d'Agen

Vous allez découvrir l’origine de la prune d’Ente qui doucement étuvée dans nos fours devient le fameux Pruneaux d’Agen. Le château de Born domaine prunicole depuis 1275 vous fera découvrir ses vergers, ses fours et sa boutique-musée. Vous dégusterez ses gourmandises autour du pruneaux d’Agen. Les vergers du château sont en conversion bio, tous nos produits sont issus de nos pruneaux mi-cuits, non réhydratés et sans conservateur.

Prévoir 1h30 : visite des fours, présentation des outils agricoles (anciens et récents)  plateforme de taille, récolteuses, comment s’effectue le calibrage des pruneaux après l’étuvage, comment on taille un arbre, comment on gère un verger bio...

Tous les jeudis 11h00-12h30

tarif 9 euros gratuit pour les moins de 12 ans



 

Les mercredis musicaux du chateau de Born

Dans les jardins du château de Born ou dans sa monumentale salle voutée vous allez découvrir des artistes de talents :  concerts classiques, du lyrique aux musiques du mondes, air cubain, chansons et jazz new Orleans jusqu’au théâtre de plein air ayant pour décor les façades du château, qui dès la nuit tombée se parent de mille feux.

Le programme est disponible sur le site du château de Born.

Une restauration est possible sur place, dîner ou apéritif dînatoire selon la saison et le programme artistique proposé.

Tarif : prévoir entre 15€ - 38 euros avec ou sans dîner et en fonction du programme.



 

Informations pratiques :

Activités et tarifs disponibles :

ActivitéTarifPrix
Visite ContéeTarif Unique14€
Les Mercredis MusicauxTarif Unique35€
Visite GastronomiqueTarif Unique14€
Page 1 sur 1

Facilités :

  • Accès handicapé
  • Parking
  • Restaurant

Accès :

Coordonnées :

Adresse :
Château de Born, Villeréal, 47210, France

Numéro de téléphone :
0772063616

Les avis de nos visiteurs :

Aucun avis n'a été laissé sur ce lieu pour le moment !

Lieux à proximité :